Induna

À propos :

masque.gif

En langage bantou, Induna veut dire chef et ne s’appelle pas Induna qui veut. Ce mot, prononcé avec respect, est en principe réservé aux descendants des tribus ancestrales.Très exceptionnellement, il peut être utilisé pour désigner celui qui a réalisé un exploit hors du commun.

Induna_R.png

L'histoire :

Cyril se fraya un passage sans accorder la moindre attention au public. Il marcha rapidement, la tête légèrement baissée. Il n’avait d’yeux que pour le piano qui l’attendait au bas de l’estrade. Ses chaussures crissaient sur le parquet et s’entendaient jusqu’à l’autre bout de la salle. Il s’assit sur le tabouret de bois et tourna presque le dos au public. Il se pencha en avant, ferma les yeux et resta immobile, les mains sur le clavier. D’un coup, ses doigts agiles entrèrent en action. Un enchantement pratiquement magique s’installa au sein de l’auditoire…

*-*-*

- Alors, Induna ? Tu as trouvé de l’eau ?
- Bientôt, Arthur, bientôt. La terre sent bon et elle devient lourde. C’est bon signe…
- Les femmes disent que tu ne trouveras jamais d’eau et que tu es aussi entêté que les gnous qui traversent la rivière pleine de crocodiles.
- Quand ces femmes-là viendront puiser l’eau de ce puits, elles diront que je suis aussi rusé que le gnou qui a franchi la rivière sans se faire bouffer par les crocodiles.
Les enfants éclatèrent de rires et laissèrent glisser dans le trou le seau vidé de sa terre.

Philippe ? Pourquoi l'Afrique ?

J'aime beaucoup ce continent qui m'a toujours fasciné. Je me souviens des émissions animalières de Frédéric Rossif, "La vie des animaux". 

Un jour, j'ai vu un reportage sur un orphelinat en Afrique. Cet orphelinat était dirigé par un homme qui avait abandonné sa carrière de violoncelliste en Suisse pour se consacrer aux enfants abandonnés. Il donnait, lui, mais aussi les enfants du centre, des concerts à travers le monde. Mon pasteur Jérémie était né !

Quant à Cyril, le jeune pianiste virtuose et son professeur de piano, leur histoire est tirée d'un fait réel qui m'avait interpellé.

De toutes ces vies qui n'avaient rien en commun, j'ai voulu les réunir dans un livre.

Cliquez sur l'icône pour aller sur le site de l'éditeur